Familles Rurales exhorte le gouvernement à encadrer le prix des masques «grand public» de catégorie 1

Publié le 27 avril 2020

Familles Rurales salue les efforts du gouvernement visant une protection optimale des populations avec la stratégie de déploiement de masques « grand public » à partir du 4 mai prochain. Mais le Mouvement alerte sur l'égalité d'accès à ces masques et sur les ruptures de stock prévisibles sur les modèles les meilleurs marchés.

Suite aux annonces de la Secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher ce vendredi qui détaille sa stratégie de déploiement de masques « grand public » à partir du 4 mai prochain, Familles Rurales exhorte le gouvernement à encadrer le prix des masques « grand public » de catégorie 1 et de garantir l’accès à chacun.
Si Familles Rurales ne peut que saluer les efforts du gouvernement visant une protection optimale des populations dans le cadre d’une sortie de confinement, en l’absence de régulation des prix, et étant entendu que cette dépense s’inscrira dans la durée puisque les masques, y compris lavables, devront être régulièrement renouvelés pour rester efficaces le Mouvement alerte sur  :

  • une protection à 2 vitesses, selon que les familles aient ou non les moyens d’assumer cette dépense nouvelle mais « incompressible » dans des budgets déjà fortement impactés par les baisses de revenus. Devront-elles faire le choix de se protéger plutôt que de s’alimenter du fait de finances déjà sous tension ?
  • des ruptures de stocks immédiates sur les produits les plus économiquement accessibles contraignant nombre de consommateurs à se rabattre sur les produits les plus chers.

Il s’agit d’éviter les mêmes écueils que ceux connus avec les gels hydro-alcooliques en début de crise: des ruptures de stocks et des prix prohibitifs pour certaines familles les éloignant de ces protections promues de toutes parts.
        
Contacts presse
Familles Rurales : Niki Vouzas – Tél 06 49 49 75 17 – niki.vouzas@famillesrurales.org

 

En savoir plus